Passer au contenu

Episode #15 – Shanley @Stop Fisha

Le cyberharcèlement est un fléau mortifère. Puisqu’il concerne principalement les femmes, il faudrait en réalité le nommer cybersexisme, et comme le sexisme, il tue.

Peu de chiffres sont disponibles pour prendre réellement l’ampleur de ce phénomène en compte

Et déjà ceux qu’on possède (pré crise sanitaire due au COVID19) sont édifiants.

  • 73% des femmes ont déjà été victimes de violences en ligne selon un rapport de l’ONU en 2015. 
  • 70% des vidéos les plus vues sur youtube véhiculent des stéréotypes de genre (source: Combattre le cyberharcèlement, Association Stop Fisha). 
  • 51% des femmes françaises ont déjà fait l’objet d’avances répétées et insistantes sur les applications de rencontres en 2018 selon le site Statisa.

Le cyberharcèlement tue

On sait aussi que le cyber harcèlement tue. Mava Chou, You Tubeuse aux centaines de milliers de followers et mère de famille, en a été la victime. Elle s’est suicidée le 22 décembre 2021 parce que cyber harcelé. Elle était notamment accusée publiquement par son ex-mari (également You Tubeur) de maltraitance envers ses enfants et subissaient à ce propos des campagnes de harcèlement orchestrées par ce dernier depuis deux ans. 

Et elle est loin d’être la seule. Des personnes anonymes ou qui auraient aimé le rester subissent du cyber harcèlement parce que telle photo intime a été exposée. ou parce qu’elles posent bikini, parce qu’elles s’expriment ou parce qu’elles existent simplement. Et quand je parle de personne, je parle de personnes s’identifiant comme femmes. Tapez dans votre moteur de recherche: victime de « cyberharcèlement mort » et vous verrez exclusivement défiler des prénoms de femmes. 

Internet, c’est pas la vraie vie ?

C’est encore pire, surtout pour celles et ceux qui subissent déjà les discriminations en raison de leur sexe, de leur orientation ou de leur couleur de peau? 

Alors qu’il est clair que les applications de rencontre joue en plein sur les biais de stéréotypes de genre pour faire marcher le moteur, mettant ainsi toujours plus d’huile sur le feu, tout l’espace virtuelle est gangrénée par les mêmes réflexes mortifères, violents, sexistes, sous couvert de pouvoir se cacher derrière un écran. 

Stop Fisha, une association qui lutte contre le cybersexisme

Après avoir déserté cet espace qui m’a paru si violent, si fulgurant, si polarisé, j’ai voulu interroger celles et ceux qui luttent pour protéger, pour donner un cadre, pour réfléchir au monde d’après qui sera indéniablement toujours plus virtuel et metaversé.  

Shanley, co-autrice du livre Combattre le Cybersexisme et co-fondatrice et l’association Stop Fisha une association d’utilité publique qui lutte contre les cyber violences et donnent les outils aux victimes pour se protéger et se défendre.

Il y a une certaine domination du cyber espace publique. Finalement c’est les mêmes mécanismes que dans la rue. Pour ce qui est des dick pick, pour moi, c’est juste le fruit de cette domination.

Shanley @homoswipiens

Dans cet épisode, elle évoque les différentes formes du cyberharcèlement, les lois qui les punissent, l’incapacité et l’absence de volonté des GAFA à créer un cadre sécurisant.À force de discussion, ce n’est moins que d’obtenir des réponses, toujours plus de questions se posent : à quoi ressemblera le cyber espace de demain ? Comment combattre les cyber violences ? Comment humaniser les relations virtuelles et éviter ses écueils bien trop mortifères et mortelles ? Et quid des violences intracommunautaires et militantes ? Quid des violences contre soi ? Car l’espace virtuel n’est-il pas avant tout la réflexion profondément distordue et infinie de soi-même ?

Si vous êtes victime de cyberharcèlement ou connaissez quelqu’un.e qui l’est, vous pouvez directement vous adresser à l’association Stop Fisha. Parlez-en. Des lois existent pour vous protéger.

Ecoutez cet épisode sur votre plateforme de podcast préférée

Cet épisode est le 15ème d’une longue série. Découvrez tous les autres épisodes du podcast Homo Swipiens sur les plateformes précédemment citées et partez à la découverte de toutes les personnalités qui peuplent les univers digitaux.

Références

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 × 10 =