Passer au contenu

Episode #16 – Triptyque d’anniversaire en III actes

Homo Swipiens soufflera ses deux bougies le 31 mars 2022 et quoi de mieux pour fêter son anniversaire que de vous offrir non pas un, non pas deux mais trois épisodes !

Ecoutez ces épisodes sur votre plateforme de podcast préférée

ACTE II: Noémie

ACTE III: Anissa & Noémie, un an après

Un anniversaire particulier

Il y a deux ans Homo Swipiens s’invitait sur vos ondes et ce quasiment en même temps qu’un virus inconnu s’immisçait dans nos chaumières venant bouleverser nos habitudes, nos mode de vie, nos certitudes. 

Deux ans après quel bilan tirer de cette existence en apnée, vêtu.e.s de masques, immobilisé.e.s par les gestes barrières, communiquant par zoom, contrarié.e.s par nos plans vacances ratés ? 

Peut-être qu’un virus en chasse un autre, que la fin du monde approche et que nous sommes d’une manière ou d’une autre, par les guerres ou par nos modes de vie responsable du chaos à venir. 

Le langage digital et le lien social

Pourquoi je dis tout ça, ça n’a pas grand chose à voir avec le podcast,  les applications de rencontre ou les réseaux sociaux ? En fait, si tout est lié. Comment on se rencontre, comment on s’engage, comment on se définit, comment on se connecte, comment on s’enfuit de la guerre, comment on s’organise pour aider, tout ça est infiniment lié aux nouvelles technologies de communication !

En effet, notre monde digitalisé nous enveloppe constamment de ses possibles. Sauf que sans électricité, sans prise, sans branchement ce monde là n’existe plus, il ne reste alors plus que les corps, que la terre et le ciel pour seules consolations. 

Avec Homo Swipiens je voulais réfléchir à ce monde meta, aux connexions qui s’y créent, s’y défont, puis se refont et ainsi de suite. 

Trois épisodes pour le prix de deux (ans)

Je vous propose donc pour ces deux ans une série d’interviews, en partenariat avec Noémie Gmür, autrice du livre l’Art du podcast et créatrice du podcast Entre Eux Deux qui explore « les relations amoureuses et donne la voix à celleux qu’on n’entend pas ou trop peu ». 

Les deux premiers épisodes ont été enregistrés il y a un an, en pleine période de confinement. Je voulais les publier pour les un an du podcast mais la vie m’a fait prendre une pause audio. 

Et je me suis dis, tant pis, c’est pas grave, on est pas obligés d’être toujours réactif, productifs. L’algorithme d’Instagram peut bien nous invisibiliser par manque d’activités, ce qu’on à dire ne peut être tu. Car oui, on peut aussi prendre le temps de la conversation, même si celle-ci dure un, deux, trois, cent ans. Après tout le podcast n’est-il pas une conversation en continue ? C’est pourquoi le troisième entretien a été enregistré récemment, pour faire durer la conversation qui a eu lieu il y a un an. 

Longue vie aux podcasts

Joyeux anniversaire à Homo Swipiens, longue vie aux podcasts, à la création, aux dialogues, aux amours, aux amitiés, aux liens, aux combats trouvées, perdues, retrouvées, à venir, à tout ce qui a été et à ce qui s’annonce !

ACTE I: Anissa

Dans le premier épisode de cette série, je prends la place de l’interviewée et me dévoile au micro de Noémie. Je parle de mon rapport aux applications de rencontre, de la genèse de ce projet de podcast, de la rencontre, de l’amour, des biais de languages, d’espoir, d’identités et de connexion.

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Homo Swipiens (@homoswipiens)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
30 − 2 =